La réduction des coûts énergétiques et des émissions ne représente qu’un seul des nombreux avantages de l’asphalte basse température.

MOUSSE D’ASPHALTE

Ammann ne se concentre pas sur une méthode particulière d’introduction des additifs ou de la mousse de bitume, car de nombreuses variables doivent être prises en compte. Toute la chaîne de processus est concernée, du séchage à une température inférieure en passant par les séquences de malaxage spécifiques et l’introduction de matériaux recyclés. On ne peut atteindre performance maximale, qualité et fiabilité que si la solution technique est entièrement optimisée pour répondre aux besoins du client.

Avantages

  • Réduction des coûts de fabrication
  • Environnement de travail plus sûr pour les équipes sur route
  • Réduction des émissions sur le chantier
  • Réduction des émissions de CO₂ au niveau de l’installation
  • Pas besoin d’un nouvel équipement de finition ; utilisation des mêmes finisseurs et rouleaux
  • Qualité d’asphalte homogène

APPELS D’OFFRE

La mousse d’asphalte répond aux exigences de qualité relatives à l’agrégat à chaud. Les caractéristiques techniques de l’asphalte et la couche de finition restent les mêmes. En respectant les procédures recommandées, les mêmes processus et tests en laboratoire peuvent être utilisés.

De nombreux pays travaillent actuellement à des projets nationaux visant l’incorporation d’asphalte basse température dans les normes. Tant qu’ils n’ont pas été adoptés, il est important de vérifier si les appels d’offre indiquent clairement que l’asphalte basse température est autorisé.

La production d’asphalte basse température est parfaitement compatible avec l’utilisation d’asphalte recyclé, car les températures de malaxage inférieures oxydent moins le bitume contenu dans l’asphalte recyclé. Comme le nouveau bitume vieillit moins lors du processus de malaxage, on s’attend à un meilleur comportement du bitume à basse température.

La mousse de bitume est aussi utilisée pour faciliter la finition dans certains pays car elle peut augmenter la compactabilité de l’asphalte.

Avantages

  • Même qualité de produit que l’asphalte chaud
  • Mêmes compositions que celles utilisées pour l’asphalte chaud
  • Mêmes directives utilisateur que pour l’asphalte chaud
  • Mêmes procédures de test
  • Réduction des émissions sur le chantier
  • Réduction des émissions de CO₂ au niveau de l’installation
  • Réduction importante de la consommation de carburant

FINITION

Les différences entre les mélanges chauds et traditionnels sont visibles lors de la pose de l’asphalte.

Le processus de finition et de compactage change en fonction de la technologie basse température appliquée. Par exemple, le mélange à base de mousse est compactable pendant une période plus longue, tandis que les mélanges à base de cire durcissent rapidement.

Les conditions sont améliorées pour les équipes de finition, avec la nette réduction des vapeurs et odeurs de bitume. Une réduction de 10 % de la température d’asphalte divise généralement par deux les émissions sur un site de construction. Cela signifie qu’une réduction de 50°C réduit les émissions d’environ 95 %.

Avantages

  • Même qualité de produit que l’asphalte chaud
  • Réduction des émissions sur le site de construction
  • Réduction des émissions de CO₂ au niveau de l’installation
  • Pas besoin d’un nouvel équipement de finition ; utilisation des mêmes finisseurs et rouleaux

FABRICATION

Ammann est convaincue que l’asphalte basse température est l’avenir. En coopération avec des clients et laboratoires, nous avons développé le processus Ammann Foam.

Basé sur l’émulsion de bitume avec de l’eau, il est utilisé dans les installations continues et discontinues. Amman Foam fonctionne sans additifs chimiques et peut aussi être facilement intégré dans les installations existantes.

Ce processus démarre lorsque le bitume chaud est pompé dans le générateur de mousse. De l’eau froide sans additifs est injectée à haute pression et malaxée avec le bitume chaud. Ce mélange eau/bitume est ensuite vaporisé à travers la vanne de sortie. L’eau s’évapore sous forme d’explosion lorsque le mélange quitte le générateur de mousse, formant ce qu’on appelle la mousse de bitume.

Avantages

  • Chauffage des agrégats bruts à environ 115°C
  • Mélange parfait du bitume et des agrégats
  • Compactage de l’asphalte à basse température
  • Le générateur de mousse peut être intégré dans les installations continues et discontinues
  • Possibilité d’intégrer ce processus dans les installations existantes
GÉNÉRATEUR DE MOUSSE

Une installation de mousse de bitume permet de développer le portefeuille de produits de votre installation. Le générateur de mousse d’Amman permet l’émulsion de différentes duretés de bitume de construction routière ainsi que de bitume-polymère.

Le générateur de mousse peut aussi être utilisé pour produire des couches de base à froid avec 100 % de matériaux recyclés. Cela signifie que l’utilisation de mousse de bitume complète idéalement l’alimentation en matériaux recyclés dans le malaxeur.

PROCESSUS DISCONTINU

Dans la première phase du malaxage, les agrégats granuleux grossiers sont placés dans le malaxeur. La mousse de bitume est introduite dans le malaxeur à deux arbres à travers les gicleurs, ce qui lui permet d’enrober les agrégats grossiers à environ 100°C. Le filler et les agrégats restants sont ensuite introduits dans le malaxeur.

PROCESSUS CONTINU

La mousse de bitume est introduite dans le malaxeur avec les agrégats à une température d’environ 100°C. L’action de malaxage intense du malaxeur à pale à deux arbres qui fonctionne en continu garantit un excellent enrobage de tous les agrégats granuleux.

RÉFÉRENCES

JEAN WEIBEL SA, PROCESSUS D’ÉMULSION
1500 TONNES D’ASPHALTE BASSE TEMPÉRATURE POUR LES ROUTES SUISSES

En 2010, Jean Weibel SA a posé 1500 tonnes d’asphalte à basse température sur base du processus WAM Foam ® sur la route cantonale à forte fréquentation près de Koppigen, dans la région suisse de l’Emmental. L’ACT 22 N W - ecophalt ® utilisé a été installé comme base et couche d’usure.

L’asphalte était produit à 40 kilomètres de là, à Oberwangen. Le poste d’enrobage Universal NG 320 avec alimentation d’asphalte recyclé à chaud est équipé d’une double tour de malaxage, d’un malaxeur Amix 4 tonnes et d’une installation à mousse de bitume pour la production d’asphalte basse température.

Les avantages d’utiliser ce nouveau type d’asphalte sont apparus dès le démarrage de l’installation : Il atteignait le site de construction à une température d’environ 110°C et était compacté à l’aide d’un AV 95-2 à des températures inférieures à 80°C. Les conditions de travail sur le site de construction étaient donc confortables, malgré les températures estivales élevées, grâce à la réduction des vapeurs de bitume et de la chaleur provenant de l’asphalte.

La surface d’asphalte présentait le degré de compactage requis à chaque point de mesure malgré la situation logistique exigeante, comme l’a indiqué l’analyse des carottes de forage. Le travail de marquage routier a débuté peu de temps après le dernier passage de rouleau pour permettre l’ouverture de la route au trafic le lendemain matin.

CAMANDONA SA INSTALLE UN GÉNÉRATEUR DE MOUSSE
SUR UN POSTE D’ENROBAGE EXISTANT

Près de 8000 m² d’asphalte basse température ont été posés sur la zone de stationnement du siège social d’une multinationale près de Lausanne, en Suisse. Outre la technologie de mousse de bitume, ce projet a également utilisé le système d’ajout de matériaux recyclés Ammann, avec 40 % d’asphalte recyclé.

Dans le processus de production à basse température à base d’Ammann Foam, le bitume classique est émulsionné avec une très faible quantité d’eau. Cela permet d’obtenir le même enrobage des agrégats qu’avec un asphalte à chaud.

La mousse de bitume permet de réduire la température de production d’asphalte à environ 115°C. Les principaux avantages : une réduction de la consommation énergétique, des émissions de CO₂ au niveau de l’installation et des émissions sur le site de construction routière.

L’asphalte basse température basé sur la mousse de bitume peut être posé de la même manière que le mélange à chaud classique. Élément important : la température de compactage sur site peut aussi être diminuée, ce qui laisse suffisamment de temps pour réaliser un compactage efficace.

Le poste d’enrobage, qui datait des années 1990, a été modernisé avec un générateur de mousse. Le générateur de mousse est entièrement intégré dans le système de commande as1 de l’installation. Outre le générateur de mousse, le poste d’enrobage à Daillens présente aussi un sécheur à asphalte recyclé avec des vitesses de rotation variables. Ainsi, les gaz d’échappement ne se condensent pas et le filtre atteint sa cible de performance, même à des températures de production inférieures.

BERAG AG, ASPHALTE À MOUSSE DE BITUME SUR LES ROUTES SUISSES
MOUSSE D’ASPHALTE DANS LES MONTAGNES SUISSES

Point de départ
Les anciennes routes de gravier requièrent une maintenance importante et coûteuse. Les chemins d’accès aux fermes d’Andreas Kilcher et Christian Zbinden ne dérogent pas à la règle.

La construction de deux routes asphaltées en collaboration avec l’entreprise de génie civil Keller AG a été approuvée suite à une inspection par le département des améliorations structurelles et de la production de l’autorité bernoise pour l’agriculture et la nature. L’asphalte utilisé était produit à l’aide de la technologie respectueuse de l’environnement Ammann Foam.

La ferme « Studerli »
C’était un vrai défi. La ferme de Christian Zbinden est située à flanc de colline à Sangernboden. Le chemin en lacets y est très pentu. Le calendrier du projet devait prendre en compte plusieurs facteurs, notamment la conduite du bétail, puisque le fermier conduit son troupeau dans les Alpes en été. « Les choses sont plus calmes à la ferme après ça », explique le fermier. C’est donc le bon moment pour construire une route asphaltée.

La ferme « Ottenleuebad »
Comme les vaches d’Andreas Kilcher ont été conduites dans les Alpes une semaine plus tôt, l’entreprise de construction Walo Bertschinger SA a commencé les travaux par sa ferme. L’objectif était de poser l’asphalte sur le chemin d’accès et la cour. Andreas Kilcher et son épouse savaient exactement ce qu’ils voulaient pour leur ferme. C’est la raison pour laquelle l’asphalte a été posé jusqu’à la terrasse. Le défi : l’asphalte autour de la cour devait être posé à la main à cause de contraintes d’espace. Mais cela n’a pas posé de problème.

Asphalte deux fois plus respectueux de l’environnement
Un enrobé respectueux de l’environnement à base d’Ammann Foam a été utilisé pour les deux routes. L’enrobé ACT 22 L avec mousse de bitume se démarque par sa production à une température de seulement 115°C et sa pose à des températures encore inférieures. Un bitume normal de type B160/220 a été émulsionné dans le poste d’enrobage Universal S à Rubigen.

Le processus a produit quelque 750 kg d’émissions de CO₂ en moins, grâce à la seule baisse de température. Mais ce n’est pas tout : l’enrobé était fabriqué à partir de près de 50 % d’asphalte recyclé. Il était facile de maintenir une température d’asphalte constante à 115°C grâce à une alimentation combinée d’asphalte recyclé à chaud et à froid.

La composition du bitume correspondait parfaitement aux caractéristiques techniques. Cela a été possible grâce à la technologie de poste d’enrobage moderne et au logiciel de commande Ammann as1.

Le résultat est impressionnant. La surface de l’enrobé est lisse et la composition finale est conforme aux caractéristiques de qualité requises. A l’issue du projet, 150 tonnes, soit 2000 m2 d’enrobé ont été posés sur chaque ferme, en l’absence d’émissions sur site grâce à la faible température d’installation.

TÉMOIGNAGES

Opinions sur l’asphalte basse température

TÉMOIGNAGES DES AUTORITÉS

« Les autorités définissent seulement la largeur de la route et l’épaisseur du revêtement. Le mélange utilisé doit répondre à des critères techniques définis. Telles sont nos instructions. Mais nous ne disons pas à l’entrepreneur de quelle manière il doit se conformer à ces critères. Si nous pouvons aussi utiliser davantage d’asphalte recyclé, combiné à de l’asphalte basse température et baisser la température lors de la production et de la pose, alors c’est encore mieux. Les voies d’accès comme celles-ci sont soumises à une forte pression. En Suisse, la charge maximale par essieu est 11,5 tonnes, répartie sur deux roues. Les fermiers conduisent généralement leurs machines sur les mêmes passages. Cela entraîne des dépressions similaires à celles que l’on retrouve sur l’autoroute et qui causent l’aquaplaning entre autres. C’est un autre aspect où les bitumes des voies d’accès doivent faire preuve d’une certaine stabilité. »

Hans Büttikofer, département des améliorations structurelles et de la production de l’autorité bernoise pour l’agriculture et la nature.

 

TÉMOIGNAGES DES ENTREPRISES DE FINITION

« Nous avons déterminé que le bitume peut être posé et compacté à l’aide de méthodes conventionnelles. S’il peut être posé sur ce terrain difficile, il peut l’être n’importe où. »

Peter Schmutz, directeur général de Walo Bertschinger SA.
www.walo.ch
« Nous avons choisi ce bitume pour sa viscosité supérieure. La pose d’asphalte sur une pente est difficile et exigeante. Mais cela a très bien fonctionné avec la mousse de bitume. »

Stefan Lack, chef de l’équipe de construction chez Walo Bertschinger SA.
www.walo.ch

 

« Le travail de pose est plus agréable car il y a moins de vapeurs et pas de fortes odeurs. »

Beat Messerli, chef d’équipe chez Walo Bertschinger SA.
www.walo.ch

 

TÉMOIGNAGES DES PROPRIÉTAIRES DE POSTE D’ENROBAGE

« Les revêtements basse température sont l’avenir ! L’utilisation de la technologie de mousse de bitume nous permet de réaliser des économies énergétiques de 1,5 kg de mazout par tonne d’asphalte. Nous avons pu économiser environ 7,5 tonnes d’émissions de CO₂ lors de la pose à Koppigen, contribuant ainsi à une construction routière durable. Il n’y a aucun problème de qualité concernant le mélange d’asphalte produit, et il répond à toutes les exigences de la norme en vigueur, aussi bien au niveau du poste d’enrobage qu’après la pose. La pose à Koppigen a été une expérience positive et prometteuse. Nous sommes convaincus que les revêtements basse température se révéleront révolutionnaires pour l’industrie de l’asphalte et de la construction routière. »

Samuel Probst, directeur, Belagswerke Hans Weibel AG, Oberwangen ( Suisse).
www.weibelag.com

 

« Nous avons mis en œuvre cette technologie, manuellement et à l’aide de machines, pour une surface d’asphalte de plus de 60’000 m². L’asphalte recyclé et la mousse de bitume se complètent parfaitement. »

Manuel Kellenberger, Asphalt Technology Camandona SA ( Suisse ).
www.camandona.ch
« L’asphalte basse température réalisé à base de mousse de bitume est un avantage pour l’environnement, sans effet négatif sur le secteur de la construction. »

Ivan Baumann, responsable des ventes et du développement, poste d’enrobage Berag.
www.beragrubigen.ch

 

TÉMOIGNAGES DU LABO

« Je trouve que le respect de notre environnement est un aspect important. Toute méthode qui y contribue est importante. Dans nos laboratoires, nous examinons les mélanges produits par les postes d’enrobage. Nos analyses de production ne montrent aucune différence par rapport à l’asphalte à chaud en ce qui concerne le compactage, la porosité, la durée de vie, la texture lisse, etc. Les deux types sont comparables en termes de qualité. Je suis convaincu que la mousse de bitume représente l’avenir et la voie à suivre, car il permet d’économiser l’énergie. Il ne faut pas oublier que le mélange est 30 à 40°C plus froid qu’un mélange d’asphalte à chaud. Et ces 30 à 40°C sont du combustible pur qui doit sinon être brûlé. »

Felix Solcá, responsable du laboratoire des matériaux de construction.
www.baustofflabor.ch

TÉMOIGNAGES DES FABRICANTS DE POSTE D’ENROBAGE

« Un poste d’enrobage consomme le plus d’énergie pour chauffer les agrégats. Si nous pouvons parvenir à réduire la température, nous pouvons contribuer nettement à la réduction des coûts et de la consommation des ressources. »

Andreas Biedermann, expert de l’asphalte basse température chez Ammann.
www.ammann.com

« La mousse d’asphalte permet de produire et de poser un bitume basse température. La composition et la qualité sont les mêmes que celles de l’asphalte à chaud. Tous les aspects de ce bitume répondent aux exigences normatives. »

Roger Fierz, ingénieur des procédés chez Ammann.
www.ammann.com

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close